Archives de Tag: Urban Fantasy

Retour sur une série : Le dernier apprenti sorcier / Ben Aaronovitch

Je vous ai déjà parlé de cette série fort originale qui m’avait beaucoup plu :

  • Ce roman mélangeant polar et magie est de l’Urban Fantasy de bonne facture et totalement jubilatoire : humour anglais (j’aime !) et rapports parfois compliqués entre l’inspecteur « So British » Nightingale et le jeune Peter intéressé par l’électronique et essayant d’appliquer des théories scientifiques à la magie !
  • Une imagination extraordinaire mais c’est si bien présenté que parfois on se dirait même « Et si c’était vrai… » 😉

Vous pouvez revoir l’article ici : https://ocyaran.wordpress.com/2013/04/23/le-dernier-apprenti-sorcier-ben-aaronovitch/

Voici la suite :

Quatrième de couverture :

La découverte d’un corps mutilé dans la banlieue de Londres fait monter d’un cran la paranoïa ambiante, d’autant que la méthode rappelle furieusement celle de l’Homme sans visage, ce magicien fou déjà connu des services de police.
Enfin, pas de tous les services, juste de celui des affaires surnaturelles, dont le représentant le plus actif, l’agent Peter Grant, est aussi le dernier apprenti sorcier de Londres.
A peine débutée, son enquête va s’enrichir de nouveaux éléments à première vue sans rapport avec le crime, mais qui tous mènent au quartier d’Elephant and Castle ; plus précisement à un ensemble d’immeubles conçu par un architecte dérangé et habitué par tout ce que la capitale britannique compte de désespérés…

Nourri à l’eau de la Tamise dès sa naissance en 1964, Ben Aaronovitch persiste et signe un hommage assumé à la capitale de tous les imaginaires. La série du « Dernier apprenti sorcier », qui compte désormais 4 volumes en français, est en cours d’adaptation à la télévision britannique par la BBC.

 

Extraits :

« Je vous propose un marché, Peter. Faites de réels progrès dans vos études, et je vous dirai où trouver les notes du dernier cerveau qui a rempli le labo de… De rats, essentiellement, mais je crois me souvenir de quelques chiens dans sa ménagerie.
– Quel genre de progrès?
– Plus convaincant que ce que je vois en ce moment.
– J’aimerai aussi parcourir ce dossier, intervint le Dr Walid.
– Alors, vous devriez encourager Peter à travailler plus.
– C’est un homme diabolique, dis-je.
– Et fourbe », Ajouta le Dr Walid.
Nightingale nous regarda placidement par-dessus le bord de sa tasse de thé.
« Diabolique et fourbe », répétai-je »

« Dans les années cinquante et soixante, le pouvoir en place avait fait un effort concerté pour débarrasser Londres de sa classe ouvrière. La ville perdait rapidement son industrie ; les merveilles technologiques de l’ère de l’électroménager remplaçaient les nombreux domestiques indispensables à la bonne marche d’une demeure de l’Angleterre édouardienne. Londres n’avait tout simplement plus besoin d’autant de pauvres. Du jour au lendemain, la population de Crawley, jusqu’alors un petit bourg médiéval, a augmenté de soixante mille habitants, logés dans de solides maisons mitoyennes. Ma mère et mon père auraient adoré y vivre. Mais ils n’auraient jamais pu se passer de la scène jazz de Londres, de Peckham Market et des expatriés de Sierra Leone, ou du moins ceux à qui ma mère adressait encore la parole – une bonne moitié donc. »

 

Mon avis :

Un tout petit peu moins passionnant que le troisième, ce roman est tout de même fort agréable à lire et le final relance la série – je n’en dirait pas plus… 🙂

 


Quatrième de couverture :

L’agent Peter Grant, dernier apprenti sorcier et brillant enquêteur de la Police Métropolitaine de Londres – la Métro, pour les intimes – quitte cette fois la capitale britannique pour se rendre dans une petite bourgade du Herefordshire où les forces de police locales échouent à enrayer la vague d’enlèvements d’enfants dont leur communauté est victime.
Assisté de Beverley Brook, Peter se retrouve bientôt embourbé jusqu’au cou dans une affaire pour le moins louche. Passe encore le danger omniprésent, la mauvaise humeur des flics du coin, la franche hostilité des dieux locaux…mais des boutiques qui ferment à 4 heures de l’après-midi ?! Quelle horreur !

 

Extraits :

« Par ailleurs, quelques jours à la campagne vous feront le plus grand bien.
— Ben voyons. Rien de tel qu’un bon kidnapping pour me remonter le moral.
— Exactement », conclut Nightingale. »

« Beverley avait enfilé un jean et un justaucorps en cuir trop grand pour son corps menu. Elle avait noué ses dreadlocks dans une natte qui lui tombait dans le dos, et portait d’anciennes lunettes de protection en cuir et en cuivre remontées sur le front.
– Les mains sur la tête, ordonna-t-elle, et écartez-vous de mon copain.
La Reine siffla, serrant la corde plus fort.
– Ça m’est égal, répondit lentement Beverley. Il n’est pas libre de passer ce genre de marché.
– Néanmoins, répliqua la Reine, il en a accepté les termes ; il doit les honorer.
– Mesdames, dis-je.
– Peter, me coupa Beverley, occupe-toi de tes fesses. »

 

Mon avis :

Un volume de transition mais aussi le plaisir de retrouver Beverley, beaucoup plus présente dans ce tome-ci… 🙂 On attend la suite avec impatience…

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise

Midnight, Texas / Charlaine Harris

harris-midnight-texas1

 

« Soudain, Manfred s’aperçoit que de toute la matinée, pendant tout le temps du déchargement et malgré l’atmosphère amicale, aucun de ses compagnons ne lui a posé les questions habituelles : pourquoi vous installer dans ce trou ? Qu’est-ce qui vous amène par ici ? Que faites-vous comme métier ? Où habitiez-vous avant ?
Et Manfred Bernardo comprend qu’il est venu au bon endroit. C’est comme s’il était ici chez lui. »

« – Je parle. Hé ho ! insista Mr Snuggly.
Manfred inspira soudain – il avait oublié de respirer.
– Je le savais ! s’exclama soudain Bobo, triomphant. Dès le moment où j’ai fait tomber ma fourche sur mon doigt de pied. J’avais entendu quelqu’un qui riait ! Alors, le chat, c’est toi qui as vu ce qui s’est passé ? »

 

On pourrait traverser la bourgade de Midnight sans la remarquer…
Mais c’est justement là que Manfred Bernardo, jeune médium extralucide, a décidé de s’installer pour trouver la tranquillité. Pourtant, l’endroit est peuplé d’êtres énigmatiques et inquiétants comme Fiji, la sorcière locale qui habite en face de chez lui et qui possède un chat un peu étrange, ou encore son voisin Bobo Winthrop, qui tient un magasin de prêt sur gage. Bien que Manfred trouve les habitants de Midnight plutôt accueillants, il découvre peu à peu que chacun cache bien des secrets…

 

harris-midnight-texas2

 

« Fiji n’avait jamais vu l’étranger. Il était magnifique : de larges épaules, une taille mince, des hanches compactes et des jambes interminables. Elle en avait presque l’eau à la bouche. Il était chauve et elle se demanda s’il l’était vraiment ou s’il se rasait le crâne. Il posa un genou à terre et prit l’enfant dans ses bras pour l’embrasser et le serrer contre lui pendant un long moment.
Ce sont des adieux, pensa-t-elle avec tristesse. Les pleurs de l’enfant parvenaient jusqu’à elle. L’homme se releva et s’immobilisa. Affaissées, ses épaules massives laissaient entrevoir son désespoir, son hésitation, ses doutes.
Il sembla soudain percevoir la présence de Fiji. Ou la flairer. Il se retourna pour la fixer, tandis qu’elle se tenait là, postée sur sa galerie avec son chat dans les bras, les bourrasques de vent chaud soufflant dans ses cheveux. Son regard effleura la pancarte affichée dans le jardin, « À l’esprit curieux ». Fiji eut envie de lui lancer un appel, de le rassurer en disant « je vais vous aider », sans vraiment savoir comment elle pourrait lui venir en aide. Il dut sentir sa bienveillance car il lui adressa un salut de la tête. Puis il se raidit, regagna sa petite voiture de location et prit le départ. »

 

La tranquillité de Midnight est très perturbée lorsque commencent les travaux pour réhabiliter l’hôtel désaffecté de la ville. Cette restauration risque d’attirer des voyageurs de passage, jugés indésirables par les résidents qui aiment rester entre eux. Il faut dire que dans cette bourgade habitée par des gens secrets, Olivia Charity est la plus énigmatique de tous. Personne ne sait ce qu’elle fait dans la vie et les spéculations vont bon train. Deux certitudes pour ses voisins : elle est belle et dangereuse. Alors qu’elle tente de venir en aide au médium Manfred Bernardo enlisé dans une sale affaire, Olivia entrevoit qu’elle pourrait bien le regretter.

 

harris-midnight-texas3

 

« Nous sommes au début du mois d’octobre et le soleil vient de se coucher lorsque le premier suicide se produit.
C’est un homme entre deux âges, affublé d’une barbe négligée. Il gare son vieux pick-up cabossé devant le Midnight Hotel et la réceptionniste, une étudiante en première année qui assure le service de 18 heures à minuit, l’observe avec espoir : ainsi que la jeune Marina Desoto le racontera plus tard à Anna Gomez, shérif adjoint, elle imagine qu’il va prendre une chambre. Ce serait un événement, car depuis son embauche il y a quelques mois, elle n’a enregistré qu’une demi-douzaine de clients.
Ses espérances partent presque aussitôt en fumée.
À travers la porte vitrée, elle observe l’homme qui descend de son véhicule « comme s’il était saoul », dira-t-elle au shérif Arthur Smith et à son adjointe.
Anna Gomez, qui a souvent croisé le chemin de la famille Desoto, sait que la jeune femme s’y connaît en comportements d’ivrogne.
— Et ensuite ? demande l’adjointe.
— Il marchait bizarrement, un peu penché en avant, comme si un aimant géant l’attirait en plein milieu du carrefour. Et puis après…
La voix étranglée, Marina s’interrompt et de grosses larmes débordent de ses yeux. Elle porte le poing à sa tempe, index allongé, et agite une fois son pouce levé pour mimer un coup de feu. »

 

À Midnight, plusieurs personnes se sont suicidées avec des armes volées au mont-de-piété. Intrigué par le phénomène le vampire Lemuel, qui traduit des textes anciens et mystérieux, découvre qu’autrefois à minuit, Midnight était la proie des sorcières, des loups garous et autres tueurs. Le médium Manfred Bernardo va devoir utiliser tous ses talents pour arrêter le carnage et faire en sorte que la petite bourgade ne soit pas rayée de la carte.

 

Nouvelle série de Charlaine Harris – à propos, il faudra que je parle des autres, c’est promis, d’autant plus que l’on retrouve ici des personnages déjà connus et c’est tout à fait sympa!  J’aime beaucoup et je me suis bien amusée 🙂 on trouve ici ce mélange d’aventures, d’humour, d’amour et de tendresse qui me plaît infiniment dans ce genre de bouquins… C’est de la vraie littérature populaire dans le bon sens du terme : une bonne histoire à rebondissements, de l’imagination à revendre et une écriture agréable… Merci, Charlaine Harris 🙂  

4-tres-bon

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Ombres mouvantes / Patricia Briggs

1015-ombres-mouvantes_org

« Mon père aime dire que l’oubli est parfois un bienfait. Si je m’étais souvenu d’eux clairement, souvenu de ce que j’avais autrefois, peut-être n’aurais-je pas survécu à toutes ces années au service de la sorcière. J’ai appris à vivre dans l’instant, et le loup qui partageait mon corps et mon âme me simplifia la tâche : une bête n’entretient ni remords pour le passé ni espoirs pour l’avenir. »
(Samuel dans « Cœur d’argent »)

 

« Cher lecteur, tu tiens entre tes mains un recueil de nouvelles inédites en français se déroulant dans l’univers de Mercy Thompson. Ce format m’a permis d’explorer le monde de Mercy sous différentes perspectives, de raconter des histoires qui n’avaient pas leur place dans les romans, et de m’aventurer sur de nouveaux terrains. J’espère que tu apprécieras ce voyage autant que moi. – Patricia Briggs. »

Ce recueil contient les nouvelles « Coeur d’argent », « Bénédictions de fae », « Gray », « Loup d’aveugle », « L’Étoile de David », « Des roses en hiver », « Du sang sur les perles », « Rédemption » et « Le Creux », ainsi que des scènes coupées inédites tirées du Grimoire d’argent et de La Faille de la nuit !

 

Recueil de nouvelles dans l’univers de deux séries de Patricia Briggs « Mercy Thompson » et « Alpha et Omega », ce bouquin nous fait faire plus ample connaissance avec des personnages secondaires. Le style de Patricia Briggs est toujours le même : clair et agréable à lire… Comme d’habitude aussi, juste ce qu’il faut d’humour pour pimenter le récit 🙂 Patricia Briggs est une conteuse hors pair…

J’ai aimé le récit de la rencontre d’Ariana et de Samuel dans un passé lointain et toutes ces autres histoires où j’ai retrouvé avec bonheur mes personnages préférés – ou découvert l’origine de certains moins connus. J’espère bien que nous aurons d’autres nouvelles autour du monde de Mercy 🙂

Maintenant pour ceux qui n’auraient jamais lu de livres de ces deux séries, il me semble qu’il vaut mieux commencer par lire les premiers afin de mieux comprendre… Quoique…

 

Passionnément

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Passionnément1 – Avis de tempête (aussi paru sous le titre Dans l’oeil du cyclone)

2 – Lune fauve (aussi paru sous le titre Lune enragée)

3 – Tombeau ouvert (aussi paru sous le titre L’aube des spectres)

4-tres-bon
4 – Fée d’hiver (aussi paru sous le titre Le chevalier de l’été)

5 – Suaire froid (aussi paru sous le titre Masques mortuaires)

J’en ai déjà parlé en 2012 et, à ce moment, nous attendions déjà la suite des aventures de Harry Dresden depuis 2008…

Nous attendons toujours…

Lorsqu’on va sur le site de l’auteur, on s’aperçoit qu’il y a 15 vol. des Dossiers Dresden. C’est frustrant.

Ce n’est pas la première fois que les éditions Bragelonne nous font le coup de commencer une série et de l’arrêter sous de fallacieux prétextes. Ici la réponse fut « pas assez de ventes »… bizarre, tous les copains que je connais qui les ont lus ont aimé ces bouquins…

Enfin, j’ai commencé le 6 en anglais mais c’est de l’anglais-américain et beaucoup d’expressions me sont inconnues… Donc je lis très lentement et devoir tout le temps consulter le dictionnaire (et encore quand tu trouves la traduction), ça te plombe ton plaisir! 😦 

Dommage…

Enfin, voilà, moi j’ai beaucoup aimé ce magicien plein de talent mais que la guigne semble poursuivre. J’ai apprécié l’humour, l’aventure, l’amitié, un peu d’amour aussi (contrarié bien sûr), en résumé : une bonne lecture distrayante avec des personnages sympas, c’est précieux.  J’aimerais bien connaître la suite de ses aventures… avant l’an 2050!

Petite présentation du premier tome :

Tous les bons magiciens s’appellent Harry, et Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c’est même le seul dans sa  » catégorie  » : lorsque la police de Chicago est sur une affaire qui la dépasse, c’est vers lui qu’elle se tourne. Car notre monde regorge de choses étranges et magiques… et la plupart ne s’entendent pas très bien avec les humains. La magie, ça vous flingue un gars en moins de deux !

« Enquêtes paranormales.
Consultations & Conseils.
Prix attractifs.
Pas de potions d’amour ou autres pièges à gogos ! »

Dresden 01 Avis de tempêteDresden 02 Lune fauveDresden 03 Tombeau ouvertDresden 04 Fée d'hiverDreden 05 Suaire froid

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Riley Jenson, l’intégrale / Keri ARTHUR

1 : Pleine lune
2 : Le baiser du mal
3 : Tenter le diable
4 : Jeu dangereux
5 : Sombre étreinte
6 : Baiser fatal
7 : Désir mortel
8 : Vouée aux ténèbres
9 : Ultime vengeance

riley-jenson---l-integrale-296815

Riley Jenson est une créature rare : un hybride de vampire et de loup-garou. Elle travaille pour une organisation chargée de faire respecter la loi parmi les êtres surnaturels. Jusqu’ici, elle se contentait d’un poste administratif… mais tout va changer lorsque son frère Rhoan disparaît.

Mais Riley doit composer avec sa nature : plus loup-garou que vampire, elle est extrêmement sensible à l’influence de la lune… et lorsque cette dernière est pleine, son besoin de s’accoupler devient irrépressible. Ce qui la conduit à accumuler les partenaires… et ce n’est pas toujours évident d’affronter des criminels lorsqu’on se retrouve poursuivie par ses anciens amants et ses vieux ennemis !

 

Ce fut, l’été passé, ma première expérience d’achat d’une « Intégrale » d’un ebook en format epub à lire sur mon Ipad (ouf, tous ces e…machin, difficile ! ) 😉   Pour les vacances, c’est super pratique d’avoir un tas de bouquins dans une tablette…

J’ai mis le temps pour en parler car, au point de vue du (des) bouquin(s), ce n’est vraiment pas la série de bit-lit que je préfère. Beaucoup trop de sexe expliqué, de nouveau – à croire que l’auteur pense que nous avons besoin de leçons – mais, il est vrai, une trame qui tente d’évoluer au fur et à mesure de l’avancement des volumes. Riley Jenson devient un peu plus crédible dans ses réactions et sa recherche de l’amour et du bonheur. Celui-ci sera-t-il possible à atteindre ? Neuf volumes me paraissent vraiment beaucoup pour y arriver, je dois avouer avoir passé beaucoup de pages qui n’apportaient rien à l’histoire ! D’ailleurs, quelle est l’histoire? Après la dernière page, la question reste posée…

Au final… bof, à lire si on n’a rien d’autre, une lecture pour les vacances qui ne prend pas la tête… et qu’on oublie très vite ! A ne pas lire pour ceux et celles qui sont vite choqués par les scènes de sexe!

pas_du_tout

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)

Le dernier apprenti sorcier / Ben AARONOVITCH

Voilà donc un autre des livres découverts au festival « Trolls et Légendes ». Je ne connaissais pas du tout l’auteur ni le livre : j’ai fait connaissance avec les deux : l’auteur super sympa, le résumé du roman m’a plu et j’ai donc dès le jour suivant commandé les deux premiers volumes de la série que je n’avais pu acheter sur place…

Et hop, trois livres à lire ! Voici 😉

1 : Les rivières de Londres

RIVIERES LONDRESL’agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu’au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel… s’il n’était mort depuis plus d’un siècle !.

Et Peter n’est pas au bout de ses surprises : recruté par l’énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l’unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres ; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d’incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s’il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres…

Peter Grant, jeune policier londonien, interroge un témoin inattendu : un fantôme… Cette rencontre va changer sa vie et l’orientation de sa carrière. Il découvre que la magie existe et qu’une unité de la police (constituée d’un seul membre, l’inspecteur Thomas Nightingale) surveille discrètement les affaires étranges. Peter ayant des dispositions pour la magie, il est enrôlé dans ce service et se retrouve apprenti sorcier…

Ce roman mélangeant polar et magie est de l’Urban Fantasy de bonne facture et totalement jubilatoire : humour anglais (j’aime !) et rapports parfois compliqués entre l’inspecteur « So British » Nightingale et le jeune Peter intéressé par l’électronique et essayant d’appliquer des théories scientifiques à la magie !

Une imagination extraordinaire mais c’est si bien présenté que parfois on se dirait même « Et si c’était vrai… » 😉

Je me suis bien amusée et me réjouis d’entamer la lecture du second livre de cette série…

2 : Magie noire à Soho

MAGIE NOIRE A SOHOAprès avoir réconcilié les divinités qui se partagent la Tamise, et mis hors d’état de nuire un tueur en série sorti d’un conte pour enfants vieux de plusieurs siècles, l’agent Peter Grant et l’inspecteur Nightingale pensaient pouvoir souffler un peu. Mais le repos n’est pas une option pour les deux derniers sorciers de Londres : ce sont cette fois les jazzmen de la capitale anglaise qui meurent un peu trop souvent et dans des conditions un peu trop suspectes. Au son du swing, du bop et de l’électro, Peter nous emmène dans les clubs enfumés de Soho, où magie et musique forment les deux faces d’un même penny…

Le second livre tient les promesses du premier. La plongée dans les milieux du jazz et le mystère qui entoure la mort des jazzmen sont passionnants !

Une histoire bien ficelée et des personnages auxquels on s’attache…

Bravo Mr. Aaronovitch 😉

3 : Murmures souterrains

MURMURES SOUTERRAINSUn cadavre abandonné dans les entrailles de la station Baker Street, voilà tout ce qu’il reste de James Gallagher, jeune Américain étudiant à Londres. Sa riche famille est bien décidée à aller jusqu’au fond des choses pour comprendre les circonstances du drame. Le problème, c’est que le fond des choses est situé bien plus profond que quiconque ne pourrait l’imaginer. Quiconque, sauf l’inspecteur Thomas Nightingale, officiellement le dernier sorcier de Londres, et son apprenti, Peter Grant.

C’est à ce dernier qu’échoit la mission d’arpenter les couloirs hantés du plus vieux et désormais du plus mortel réseau métropolitain du monde. Mais au moins ne sera-t-il pas seul. Le FBI lui a envoyé un agent de choc : jeune, ambitieuse, belle à se damner… Comme quoi, la vie réserve parfois quelques bonnes surprises !

Passionnante cette nouvelle aventure de Peter Grant dans le « Tube », ce livre se dévore, difficile à lâcher en route… j’ai lu jusque 3h du matin !

Zut, maintenant il faut attendre le quatrième, help, je suis accroc… 😉

a_la_folie

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise

MERCY THOMPSON / Patricia BRIGGS

1 : L’appel de la lune

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. »

En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

 

Mercy Thompson exploite un garage à Kennewick dans les Tri-Cities. Mais Mercy est aussi une Changeuse, elle peut se transformer en coyote à volonté. Et Mercy n’en fait qu’à sa tête, ce n’est pas sa faute si les problèmes semblent lui courir après…

On fait connaissance avec Mercy et, grâce à l’écriture dynamique et plaisante de Patricia Briggs, on a l’impression d’avoir trouvé une nouvelle copine ! On entre très bien dans cet univers de Fantasy urbaine, tellement bien qu’on ne serait pas étonné de croiser un loup-garou (S’ils sont genre Adam, je veux bien…).

C’est un livre amusant, captivant, assaisonné de beaucoup d’imagination et d’humour ! 🙂

2 : Les liens du sang

« Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n’a pas à s’inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l’un de ces citoyens modèles… » Mercedes Thompson a des amis un peu partout… y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l’un d’entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d’être ordinaire… tout comme le démon qui le possède.

 

Une fois de plus, Mercy fonce tête baissée vers les ennuis ! Rendre service à un ami, d’accord, même si cet ami est un vampire ! Mais là, elle n’imagine pas où elle met les pieds…

Dans la lignée du premier tome, la suite des aventures de Mercy ne m’a pas déçue. Je me suis de nouveau bien amusée et j’attends la suite avec impatience…

3 : Le baiser du fer

« Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J’avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j’étais néanmoins un prédateur… »

La forme de Mercy Thompson est peut-être changeante, mais ce n’est pas le cas de sa loyauté. Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l’innocenter, qu’il le veuille ou non.

Le cœur de Mercy , quant à lui, est à l’image de la nature de sa propriétaire : partagé. Il balance entre deux loups-garous. Or, ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si elle ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s’en chargeront peut-être pour elle…

 

On retrouve Mercy, qui, en plus de sa faculté de Changeuse, a aussi celle d’attirer les ennuis. Cette fois, c’est son vieux copain, Zee, qui a des problèmes ! Et Mercy va se trouver prise dans un conflit entre Fae…

Le caractère de notre héroïne s’affirme, elle ne laisse pas tomber ses amis ! Et c’est très bien ainsi, car sinon, où serait l’aventure ? Je commence à être accro (à crocs, hi hi) aux bouquins de Patricia Briggs… 😉

4 : La croix d’ossements

Marsilia, la Reine des vampires de la région, a appris que Mercy l’avait trompée en tuant l’un des membres de son clan… et elle n’acceptera que le prix du sang pour venger cette trahison. La jeune changeuse vient de tomber sur un os, car la sentence qui pèse sur elle en fait la cible de toutes les créatures à la botte des vampires.

Heureusement que Mercy peut compter sur Stefan et sur l’Alpha si sexy qui a juré de la protéger. Mais s’ils étaient menacés par sa simple présence ? Et si, pour les épargner, Mercy n’avait plus qu’un seul choix : partir ?

 

Chaque fois, je me demande si l’auteur va trouver un scénario différent ! Eh bien, cette fois, c’est encore gagné ! Bravo, Pat !

5 : Le grimoire d’argent

Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances. Après avoir passé les derniers mois à tenter d’échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains : les secrets qu’il renferme sont sur le point d’être révélés. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels : sa maison a brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dissensions apparues au sein de la meute. Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie… pas facile quand on est sous pression !

 

Mercy n’en finit pas d’aider ses amis…

6 : La marque du fleuve

Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n’ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n’ont qu’une idée en tête : être au calme et ensemble. Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer.

Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme…

 

Juste au moment où je me demandais si l’auteur allait trouver d’autres idées, elle opère un virage intéressant : ce roman nous en dit plus sur les origines de Mercy, Changeuse Coyote !

J’ai beaucoup aimé cette incursion dans les légendes amérindiennes…

Et j’ai bien ri au début, avec les péripéties du mariage…

C’est vraiment une des séries de Fantasy urbaine que je préfère (l’autre, bien sûr, c’est Harry Dresden) : des aventures, des personnages sympas et attachants et une bonne dose d’humour !

 

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)