Archives de Tag: Sorcellerie

De mort naturelle / James Oswald

Quatrième de couverture :

Lorsque la police d’Edimbourg découvre l’assassin d’un des citoyens les plus respectés de la ville moins de vingt-quatre heures après le meurtre, tout le monde est logiquement satisfait.
Le tueur s’étant suicidé, la cité économise de plus le prix et le temps d’un procès. Un deuxième meurtre se produit quelques jours plus tard et comporte d’étranges similitudes avec le premier. Là encore, l’auteur du meurtre confesse son crime avant de mettre fin à ces jours.
L’inspecteur Anthony McLean est quant à lui chargé d’enquêter sur la découverte d’un cadavre d’une jeune fille, emmurée dans la cave d’un ancien manoir d’Edimbourg. Elle a été brutalement assassinée suivant un rituel particulièrement macabre.
Aussi lorsqu’un homme d’affaire influent de la ville est à son tour assassiné, McLean commence à suspecter l’existence d’un lien entre les meurtres, les suicides et la découverte de la jeune fille mutilée…

 

Extraits :

« Au milieu de la salle des opérations de l’enquête Smythe, l’inspecteur en chef Charles Duguid dirigeait ses troupes comme un chef d’orchestre campé devant des musiciens particulièrement mauvais. A contrecoeur, des policiers venaient quêter son approbation pour leurs initiatives – hélas très souvent jugées dérisoires. Alors qu’il observait la scène depuis le seuil, McLean se demanda si tout ça n’aurait pas beaucoup mieux fonctionné sans la présence de Dugland.
– Non, ne perdez pas votre temps avec ça. Je veux du concret, pas des spéculations ! (Duguid tourna la tête et aperçut McLean). Ah ! inspecteur ! (Dans sa bouche, ce mot parvenait à sonner comme une insulte). Merci de daigner vous joindre à nous. Agent Kydd, avant de participer à d’autres enquêtes, vous seriez inspirées de demander l’autorisation à votre chef.
McLean se prépara à défendre la jeune femme, mais elle s’excusa d’un signe de tête et fila rejoindre d’autres agents en uniforme assis devant une rangée d’ordinateurs. Les qualités de meneurs d’hommes de Dugland étaient légendaires et McLean en gardait un souvenir impérissable. Son talent reposait sur de solides fondations : beugler et bousculer. Tout policier doté d’un instinct de survie apprenait très vite à faire avec et à ne jamais répondre à la provocation. »

« – C’est presque ça, mais avec les cheveux plus sombres. Non, celui-là, plutôt ! Au fond, c’est peut-être celui-ci…
Bien qu’il habitât le même immeuble qu’elle depuis quinze ans, McLean n’était jamais entré dans le sanctuaire de Mme McCutcheon. Quand il le fit enfin, rien ne le surprit. La configuration du salon rappelait son appartement, trois étages plus haut, mais les similitudes s’arrêtaient là. La vieille dame avait des objets partout – pour l’essentiel, des trucs à deux balles genre boîtes de chocolats victoriennes ou fripes en tissus écossais, et tout ce bazar rapetissait la pièce pourtant de très bonnes dimensions. Et bien sûr, il y avait les chats. Dont l’inspecteur perdit le compte après dix, parce que certains bougeaient tout le temps. D’autres le regardaient, perchés sur des étagères ou des sièges, ou venaient se frotter à ses jambes, le dissuadant de changer de place. Quant à s’asseoir, c’était hors de question.
– Je ne sais pas trop… Ils ont tous l’air patibulaire. Vous n’avez rien de plus souriant ? L’homme que j’ai vu était quasiment hilare.
L’agent Kydd était assise près de Mme McCutcheon sur un canapé que cette dernière avait dû hériter de sa grand-mère. Le dossier était recouvert d’une têtière en dentelle – la même que celle des deux fauteuils présentement occupés par des félins aux yeux soupçonneux et aux moustaches frémissantes. Malgré les chats, le salon était propre et très bien rangé – simplement, il y avait bien trop de choses. Et en dépit de ce qu’on aurait pu craindre, il y planait une bonne odeur d’encaustique. Si on songeait à la puanteur qui régnait dans l’entrée, inutile d’être bien malin pour comprendre que la vieille dame avait appris à ses matous l’art de pisser dehors. »

 

Mon avis :

Un excellent thriller, bien mené, avec un personnage central – Tony McLean – bien campé et une foule de personnages secondaires sympas. Cela se passe à Edimbourg et l’intrigue est particulièrement bien ficelée! Je n’en dit pas plus mais je le conseille vivement…

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise (Ecosse)

Ombres mouvantes / Patricia Briggs

1015-ombres-mouvantes_org

« Mon père aime dire que l’oubli est parfois un bienfait. Si je m’étais souvenu d’eux clairement, souvenu de ce que j’avais autrefois, peut-être n’aurais-je pas survécu à toutes ces années au service de la sorcière. J’ai appris à vivre dans l’instant, et le loup qui partageait mon corps et mon âme me simplifia la tâche : une bête n’entretient ni remords pour le passé ni espoirs pour l’avenir. »
(Samuel dans « Cœur d’argent »)

 

« Cher lecteur, tu tiens entre tes mains un recueil de nouvelles inédites en français se déroulant dans l’univers de Mercy Thompson. Ce format m’a permis d’explorer le monde de Mercy sous différentes perspectives, de raconter des histoires qui n’avaient pas leur place dans les romans, et de m’aventurer sur de nouveaux terrains. J’espère que tu apprécieras ce voyage autant que moi. – Patricia Briggs. »

Ce recueil contient les nouvelles « Coeur d’argent », « Bénédictions de fae », « Gray », « Loup d’aveugle », « L’Étoile de David », « Des roses en hiver », « Du sang sur les perles », « Rédemption » et « Le Creux », ainsi que des scènes coupées inédites tirées du Grimoire d’argent et de La Faille de la nuit !

 

Recueil de nouvelles dans l’univers de deux séries de Patricia Briggs « Mercy Thompson » et « Alpha et Omega », ce bouquin nous fait faire plus ample connaissance avec des personnages secondaires. Le style de Patricia Briggs est toujours le même : clair et agréable à lire… Comme d’habitude aussi, juste ce qu’il faut d’humour pour pimenter le récit 🙂 Patricia Briggs est une conteuse hors pair…

J’ai aimé le récit de la rencontre d’Ariana et de Samuel dans un passé lointain et toutes ces autres histoires où j’ai retrouvé avec bonheur mes personnages préférés – ou découvert l’origine de certains moins connus. J’espère bien que nous aurons d’autres nouvelles autour du monde de Mercy 🙂

Maintenant pour ceux qui n’auraient jamais lu de livres de ces deux séries, il me semble qu’il vaut mieux commencer par lire les premiers afin de mieux comprendre… Quoique…

 

Passionnément

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Les thrillers de Laurent BOTTI

J’ai lu « Pleine brume »(voir article novembre 2011) il y a quelques années, par hasard car, à l’époque, je me laissais rarement tenter par un auteur de thriller français, je n’y trouvais pas le « punch » des auteurs made in USA. J’en avais gardé le bon souvenir d’un livre à la Stephen King avec des instants à la façon de « Rosemary’s Baby » d’Ira Levin.

Le plus : cette ville de Bourgogne inventée, noyée dans la brume « d’octobre à mars » nous dit l’auteur, qui est un cadre fait sur mesure…

Récemment, j’ai trouvé d’occasion « La nuit du verseau » du même auteur (tiens, pourquoi pas…) et j’ai vraiment aimé sa façon de conduire l’intrigue. Quoique ce roman soit très différent de « Pleine brume », on y retrouve cette ambiance un peu glauque et des personnages psychologiquement à bout de course dont on se demande s’ils ne sont pas tout simplement paranos et imaginent être persécutés !

J’ai décidé de lire ou relire les autres romans de Laurent Botti. Je n’ai pas été déçue… Thrillers captivants dans lesquels on « entre » littéralement, ils sont très difficiles à quitter avant la fin!

J’ai cherché quelques infos sur l’auteur mais il semble avoir cessé d’écrire : son dernier roman « Un ticket pour l’enfer » est paru en 2009. Dommage !

Beaucoup

La nuit du verseau

Botti - La nuit du verseau

Comment survivre lorsque votre fille de dix-sept ans disparaît soudain sans laisser la moindre trace ?

Quand Brigitte a fui la maison, Mathilde a tout imaginé : enlèvement, meurtre… Avant d’apprendre, sept ans plus tard, que sa fille, droguée et prostituée, a été recueillie par Biosthal, une clinique privée aux méthodes très spéciales.

Dès lors, Mathilde n’hésite pas : elle s’inscrit à un stage de «développement personnel» pour infiltrer Biosthal et suivre les traces de sa fille. Mais que cachent vraiment les murs de ce grand manoir qui abrite la clinique ? Une secte ? une organisation criminelle ? Et pourquoi la police s’intéresse-t-elle à Brigitte ?

Pour sauver sa fille et faire la lumière sur Biosthal, Mathilde est prête à défier l’organisation et son mentor. Mais la vérité a un prix : il y a des secrets qu’il vaut mieux ne pas connaître…

Fatale lumière

Botti - Fatale lumière

Une femme est assassinée en direct sur le web et un inspecteur en plein sevrage alcoolique est chargé de l’enquête… c’est le quotidien de toutes les métropoles du monde.

Mais c’est à Navity que ça se passe. Et Navity n’est pas n’importe quelle ville. C’est la nouvelle Hollywood : une cité brillante, fascinante et maléfique. Le nouvel empire de la création des rêves depuis que le Big One a détruit Los Angeles. Le tremblement de terre a permis à une nouvelle génération d’accéder au firmament, mais l’ancienne est toujours là, tapie dans l’ombre et prête à prendre sa revanche.

Ce n’est qu’une question de temps…

Ce temps qui manque à l’inspecteur Wode pour dénouer les fils d’un écheveau diabolique.

Les démons du passé n’avaient pas disparu. Ils attendaient juste leur heure.

Un jour, des choses terribles…

Botti - Un jour, des choses terribles...

D’abord, la brume. Tenace, envahissante, qui noie tous les repères. Ensuite la première mort. Naturelle… quoi que.

Et puis ces enfants dont les jeux sont loin d’être innocents. Vous êtes à Laville-Saint-Jour, avec ses vestiges gothiques, ses gargouilles et ses morts mystérieuses. N’oubliez pas :

Un jour, des choses terribles arriveront ; et ce jour-là, plus rien, jamais, ne sera comme avant.

Un ticket pour l’enfer

Botti - Un ticket pour l'enfer

Son mari la bat depuis des années. Le jour où il essaie de s’en prendre à son fils de neuf ans, elle n’a pas d’autre choix : elle s’interpose… et le tue. Mais son mari est un flic, un ripou, avec des ennemis et des secrets. Maintenant, c’est à elle de payer.

Une seule chose compte désormais pour cette mère blessée : fuir, échapper à son passé, et surtout, surtout, protéger son fils, qui, dans des sortes de « transes », perçoit des bribes d’avenir… un avenir aux couleurs de l’enfer. À moins qu’ils n’arrivent à renverser le destin.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française

Hurlemort, le dernier royaume / Serge BRUSSOLO

Hurlemort est le minuscule village perdu au milieu des bois où, d’après la légende, se sont retranchés les dieux anciens chassés de leurs fiefs par l’expansion du christianisme. Depuis qu’ils habitent cette forêt épaisse, peuplée de loups et de lutins, on fait bien des efforts pour s’habituer à ces curieux voisins, et la vie n’est pas toujours facile en ce début du XIVe siècle. L’ombre du mystère plane sur Hurlemort. Qu’est devenu le seigneur des lieux, le baron Gilles, qui a disparu un beau matin au cours d’une partie de chasse ? Son absence inexplicable provoque la venue du terrible Jôme le Noir, moine fou, exorciste hanté par le diable…

 

Entre le Moyen Age et le conte fantastique, on y entre et on est pris par l’ambiance. J’ai aimé l’idée des anciens dieux qui ne veulent pas mourir. J’ai pensé dans un genre très différent à « Malpertuis » de Jean RAY. La fin ouverte permet de continuer à rêver.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française

La Cité des Sortilèges / HAN Suyin

Leur père fabrique des automates, leur mère est, dit-on, une sorcière. Béa et Colin sont jumeaux, liés l’un à l’autre par un étrange et indestructible amour. Nous sommes en 1752, non loin de Lausanne.

De tragiques événements les obligent à se réfugier à Genève, chez un banquier juif. C’est là qu’ils font la connaissance d’Abdul Reza, riche prince musulman qui les emmène en Chine où Colin peut perfectionner cet art des automates qu’il tient de son père. Quant à sa sœur Béa qui a hérité, elle, des dons mystérieux de sa mère, sa beauté fait des ravages.

Forcés une nouvelle fois de fuir, Colin et Béa se retrouvent à Ayuthia, ancienne capitale du Siam. C’est dans cette ville légendaire aux temples couverts d’or, où le roi vit entouré de ses sept cents concubines, et qui est menacée pourtant par les envahisseurs venus de Birmanie, que Colin et Béa vont connaître l’amour, la haine, la violence : un destin hors série.

 

Un vrai roman d’aventures et d’amour écrit avec toute la finesse de Han Suyin et où la partie historique est bien documentée.

Un plaisir !

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise

Pleine brume / Laurent BOTTI

Au printemps, Claire Hermin s’installe avec son fils Frédéric à Laville-Saint-Jour en Bourgogne. Dans cette tranquille bourgade, elle espère oublier la sinistre affaire qui l’a obligée à fuir Paris. Puis arrive l’automne, et avec lui la brume. Et dans la brume, tout est possible: qui peut vous voir? Qui devine ce qui se trame dans l’ombre? A l’abri du brouillard, la peur rode. Les assassins aussi. Et quand tombe la brume, deux enfants disparaissent. On retrouve leurs corps mutilés dans des mises en scène de cauchemar. Pour Claire, c’est une répétition du drame qu’elle a déjà vécu. Lui a-t-on tendu un macabre traquenard? Qui orchestre ces crimes dans le brouillard? Que cachent ces façades bourgeoises et ces notables tout-puissants? Et pourquoi s’en prend-on ainsi aux enfants? Claire plonge à la recherche de la vérité. Au cœur de la brume, un assassin aiguise ses griffes.

 

Une tranquille petite ville de Bourgogne où, à l’abri du brouillard, la peur rôde. Une ambiance très « Stephen King » mais à la française par un auteur qui, dans ce premier roman, me paraît plein de promesses…

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française