Archives de Tag: Mystère

Sépulcre / Kate MOSSE

Mosse SépulcreOctobre 1891 : La jeune Léonie Vernier et son frère Anatole quittent Paris pour le Domaine de la Cade, à quelques kilomètres de Carcassonne. Dans les bois qui entourent la maison isolée, Léonie tombe par hasard sur lest vestiges d’un sépulcre wisigoth. Tandis qu’elle progresse peu à peu dans les strates du passé, elle découvre l’existence d’un jeu de tarot dont on prétend qu’il détient les pouvoirs de vie et de mort.

Octobre 2007 : Meredith Martin arpente les contreforts pyrénéens dans le but d’écrire une biographie de Claude Debussy. Mais elle est aussi à la recherche de la clé susceptible de lui révéler ses propres origines. Armée d’une partition pour piano et d’une vieille photographie, la voilà plongée malgré elle au cœur d’une tragédie remontant à plus d’un siècle où le destin d’une jeune fille, disparue par une nuit funeste, se mêle inextricablement à une dramatique histoire d’amour.

 

Un roman très agréable à lire, avec juste assez d’ésotérisme et de suspense et une belle histoire d’amour aux destins croisés ! Pour ceux qui aiment le mystère accompagné d’une belle écriture facile à suivre… 🙂

beaucoup

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise

Le Huit / Katherine NEVILLE

New York, 1972. Alors qu’elle s’apprête à gagner le Maghreb, Catherine Velis apprend d’un mystérieux antiquaire qu’elle court un grand danger : dans la désolation du Sahara, l’attendrait depuis toujours un fabuleux jeu d’échecs d’origine mauresque. Un jeu qui, en 782, envoûta dangereusement Charlemagne avant d’exciter onze siècles durant la convoitise de Richelieu, Robespierre, Catherine de Russie et Napoléon. Tous voulurent le mettre au service de leurs funestes desseins car selon la légende, il ferait de son détenteur l’égal de Dieu…

En Afrique du Nord, la jeune femme, plongée dans une quête où se joue l’avenir même de l’humanité, découvrira qu’elle n’est pas la seule à vouloir percer le secret du jeu maudit…

 

Un thriller ésotérique de plus, pensais-je en ouvrant ce livre… Eh bien, non ! D’abord, en vérifiant la date de la première publication (1988), j’ai constaté qu’il était bien antérieur au « Da Vinci code » et vraiment, Katherine Neville sait prendre le lecteur dans ses filets et ne le lâche qu’au bout de ces quelque mille pages, tout à fait abasourdi de tant d’imagination !

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)