Archives de Tag: Jumeaux

Lien fatal / Tess GERRITSEN

Voir le corps sans vie de son parfait sosie à de quoi donner des frissons. D’autant plus que, troublante coïncidence, la victime a été assassinée devant la maison de Maura. Epaulée par sa complice de toujours, l’inspecteur Jane Rizzoli, enceinte de huit mois, Maura part sur les traces de ce mystérieux double. Son enquête l’entraîne dans un village côtier du Maine, où l’attendent de surprenantes découvertes. Certaines directement liées à son propre passé…

Une fois de plus, Tess Gerritsen tisse une intrigue à glacer le sang, servie par une plume à la précision chirurgicale. Maternité, secrets de famille et meurtres en série sont les ingrédients de ce suspense parfaitement orchestré.

 

J’ai beaucoup aimé « La reine des morts », j’ai donc cherché d’autres livres du même auteur. « Lien fatal » propose une intrigue aussi bien construite et, à côté du thriller, détaille la vie de personnages plausibles et humainss.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

La Cité des Sortilèges / HAN Suyin

Leur père fabrique des automates, leur mère est, dit-on, une sorcière. Béa et Colin sont jumeaux, liés l’un à l’autre par un étrange et indestructible amour. Nous sommes en 1752, non loin de Lausanne.

De tragiques événements les obligent à se réfugier à Genève, chez un banquier juif. C’est là qu’ils font la connaissance d’Abdul Reza, riche prince musulman qui les emmène en Chine où Colin peut perfectionner cet art des automates qu’il tient de son père. Quant à sa sœur Béa qui a hérité, elle, des dons mystérieux de sa mère, sa beauté fait des ravages.

Forcés une nouvelle fois de fuir, Colin et Béa se retrouvent à Ayuthia, ancienne capitale du Siam. C’est dans cette ville légendaire aux temples couverts d’or, où le roi vit entouré de ses sept cents concubines, et qui est menacée pourtant par les envahisseurs venus de Birmanie, que Colin et Béa vont connaître l’amour, la haine, la violence : un destin hors série.

 

Un vrai roman d’aventures et d’amour écrit avec toute la finesse de Han Suyin et où la partie historique est bien documentée.

Un plaisir !

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise