Archives de Catégorie: Littérature australienne (anglophone)

Canicule / Jane Harper

Quatrième de couverture :

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Ecrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés.
Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles…
Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer…

 

Extraits :

« La sécheresse, cet été-là, n’avait laissé que l’embarras du choix aux mouches, qui s’affairaient en quête d’yeux vides et de blessures poisseuses tandis que les fermiers de Kiewarra Bridge pointaient leurs fusils sur le bétail étique. Pas de pluie, pas de fourrage. Et l’absence de fourrage obligeait à des décisions difficiles, alors que la bourgade miroitait depuis des jours et des jours sous l’ardeur d’un ciel uniformément bleu.
Ça va bien finir par s’arrêter », disaient les fermiers, alors que l’inexorable enchaînement des mois entrait dans sa deuxième année. Ils se lançaient mutuellement ces paroles à voix haute, tel un mantra, et se les murmuraient pour eux-mêmes comme une prière. »

« La cérémonie funèbre commençait. Gerry inclina la tête pour un bref salut et, comme par réflexe, Falk porta la main à sa poche. Il sentit la lettre arrivée sur son bureau deux jours plus tôt. De Gerry Hadler, dix mots écrits d’une main lourde : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles.
Ce fut Falk qui, le premier, baissa les yeux. »

 

Mon avis :

Une petite société rurale où les gens ne sont pas tendres les uns envers les autres ; un policier qui traîne un secret depuis des années ; une saison particulièrement éprouvante pour les fermiers du coin…
Un bon roman où on ne s’ennuie pas une seconde…
Un auteur à suivre après ce premier thriller réussi!

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)

Riley Jenson, l’intégrale / Keri ARTHUR

1 : Pleine lune
2 : Le baiser du mal
3 : Tenter le diable
4 : Jeu dangereux
5 : Sombre étreinte
6 : Baiser fatal
7 : Désir mortel
8 : Vouée aux ténèbres
9 : Ultime vengeance

riley-jenson---l-integrale-296815

Riley Jenson est une créature rare : un hybride de vampire et de loup-garou. Elle travaille pour une organisation chargée de faire respecter la loi parmi les êtres surnaturels. Jusqu’ici, elle se contentait d’un poste administratif… mais tout va changer lorsque son frère Rhoan disparaît.

Mais Riley doit composer avec sa nature : plus loup-garou que vampire, elle est extrêmement sensible à l’influence de la lune… et lorsque cette dernière est pleine, son besoin de s’accoupler devient irrépressible. Ce qui la conduit à accumuler les partenaires… et ce n’est pas toujours évident d’affronter des criminels lorsqu’on se retrouve poursuivie par ses anciens amants et ses vieux ennemis !

 

Ce fut, l’été passé, ma première expérience d’achat d’une « Intégrale » d’un ebook en format epub à lire sur mon Ipad (ouf, tous ces e…machin, difficile ! ) 😉   Pour les vacances, c’est super pratique d’avoir un tas de bouquins dans une tablette…

J’ai mis le temps pour en parler car, au point de vue du (des) bouquin(s), ce n’est vraiment pas la série de bit-lit que je préfère. Beaucoup trop de sexe expliqué, de nouveau – à croire que l’auteur pense que nous avons besoin de leçons – mais, il est vrai, une trame qui tente d’évoluer au fur et à mesure de l’avancement des volumes. Riley Jenson devient un peu plus crédible dans ses réactions et sa recherche de l’amour et du bonheur. Celui-ci sera-t-il possible à atteindre ? Neuf volumes me paraissent vraiment beaucoup pour y arriver, je dois avouer avoir passé beaucoup de pages qui n’apportaient rien à l’histoire ! D’ailleurs, quelle est l’histoire? Après la dernière page, la question reste posée…

Au final… bof, à lire si on n’a rien d’autre, une lecture pour les vacances qui ne prend pas la tête… et qu’on oublie très vite ! A ne pas lire pour ceux et celles qui sont vite choqués par les scènes de sexe!

pas_du_tout

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)

Le temps de l’amour / Colleen McCULLOUGH

McCullough Temps AmourÀ seize ans, Elizabeth n’a jamais quitté son petit village d’Écosse, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Son destin est alors bouleversé par la demande en mariage inattendue d’Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.

À peine installée sur cette terre immense et sauvage, la jeune femme pressent qu’elle n’aimera jamais son mari. Bienveillant mais distant, Alexander n’a quant à lui pas renoncé à sa passion pour la belle et provocante Ruby Costevan.

Prisonnière de sa magnifique maison et de son rôle de mère de famille modèle, Elizabeth ne se doute pas que, pour elle aussi, viendra le temps de l’amour. Et qu’au fil des années elle construira son bonheur loin de toutes les conventions…

 

J’ai lu, il y a bien longtemps, « Les oiseaux se cachent pour mourir » de Collen McCullough et j’en ai un très bon souvenir, donc, cherchant une lecture agréable de préférence dans un pays lointain, je me suis dit : pourquoi pas ? Je n’ai pas été déçue…

Un bon roman : des personnages attachants, un cadre exotique, des histoires d’amour contrariées, une vie d’aventurier évoquée, une écriture fluide, une lecture parfaite pour les mois d’été…

beaucoup

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)

LA TRILOGIE DU MAGICIEN NOIR / Trudi CANAVAN

 

 

 

 

 

 

1 : La guilde des magiciens

Comme chaque année, les magiciens d’Imardin se réunissent pour nettoyer la ville des indésirables. Protégés par un bouclier magique, ils avancent sans crainte au milieu des vagabonds, des orphelins et autres malandrins qui les haïssent.

Soudain, une jeune fille ivre de colère leur jette une pierre… qui traverse sans effort le bouclier magique dans un éclair bleu et assomme l’un des mages.

Ce que la Guilde des magiciens redoutait depuis si longtemps est arrivé : une magicienne inexpérimentée est en liberté dans les rues !

Il faut la retrouver avant que son pouvoir incontrôlé la détruise elle-même, et toute la ville avec elle.

La traque commence…

2 : La novice

« Aujourd’hui, vous avancez d’un pas sur la route qui fera de vous des mages de la Guilde.
 Vous devez jurer de…

Ne jamais blesser un homme ou une femme.
 Respecter les lois de la Guilde.
 Obéir à n’importe quel mage.
 Ne jamais, jamais, jeter de sort sans la présence d’un magicien.

Vous devrez vous dévouer à votre tâche, vous discipliner si vous voulez éveiller votre plein potentiel de magicien !

Le plus important, pour un mage, est la connaissance.
 Et si ses pouvoirs se manifestent d’eux-mêmes,
 il mourra s’il ne sait pas les contrôler. »

Contrairement aux autres novices de la Guilde, Sonea ne vient pas d’une famille puissante, mais elle peut compter sur ses maîtres Rothen et Dannyl. Ce dernier est nommé ambassadeur de la Guilde et part en mission reprendre discrètement la quête d’anciens savoirs magiques, mais sans en connaître le but réel. Un danger le menace, et Sonea hésite à lui révéler le secret qu’elle détient.

3 : Le Haut Seigneur

Sonea a gagné le respect des novices et a trouvé sa place au sein de la Guilde des magiciens. Cependant le doute la saisit quand elle rencontre, dans la pièce souterraine, le Haut Seigneur. Lorsque celui-ci lui dévoile l’existence d’un vieil ennemi de Kyralia, qui surveillerait la Guilde de près, Sonea pense d’abord qu’il tente de la tromper pour réaliser ses noirs desseins.

 

De nouveau, une Fantasy assez classique, mais avec des personnages pas trop tranchés noir/blanc, et quelques idées originales ! Pas assez, il me semble, pour une trilogie… Par moment, ça se traîne un peu.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)

Les dames de Missalonghi / Colleen McCULLOUGH

A trente-trois ans, sans beauté ni fortune, Missy connaîtra-t-elle jamais la caresse d’un regard d’homme? Car elle ignore tout de la vie, de la vraie vie. Entre sa mère, sa tante et leurs sages travaux d’aiguille, elle traîne des jours ternes et mesquins à l’image de ses éternelles robes marron…

… lorsqu’une chance s’offre à elle, la dernière peut-être. Cette chance s’appelle John Smith, on ne sait rien de lui, mais c’est bien l’homme le plus séduisant qu’on ait vu en ville depuis longtemps.

Missy, jusqu’alors si soumise, n’entend pas laisser échapper ce premier clin d’œil du destin. Pour cela, rompant avec les conventions, à quel subterfuge tout à fait inhabituel aura-t-elle recours ? Tendre et fantasque Missy, une nouvelle race de femmes dans l’imaginaire de Colleen McCullough.

 

Un conte de fées pour adultes, avec énormément de tendresse. Un regard sur les hommes à la fois lucide et protecteur. J’ai beaucoup aimé.

Poster un commentaire

Classé dans Littérature australienne (anglophone)