Vénus / Ben Bova

bova-venus
4e de couv.
La surface deVénus est un cauchemar baigné d’acide sulfurique… Pourtant, Van Humphries doit y aller. Son frère aîné y a laissé la vie lors de la toute première mission sur la planète et son père ne lui a jamais pardonné d’avoir survécu. Quand ce dernier offre plusieurs millions à qui partira récupérer le corps de son fils, Van Humphries se porte volontaire. Ce qu’il va découvrir sur Vénus changera tout, l’avenir de l’homme mais également son propre destin…

 

Extrait :
« – Parce que nous reviendrons en disant : Oui ! Vous avez raison. Vénus est un désastre naturel… La Terre est un désastre créé par l’homme. Et ce que les hommes font, ils peuvent le défaire !
(…)
– Si les actions de l’homme provoquent l’effet de serre, les actions de l’homme peuvent le réparer. »

 

Bon roman SF de facture classique, écriture facile et agréable, en somme un récit d’exploration de la planète Vénus agrémenté d’une histoire de vendetta entre les personnages principaux… J’ai pensé à « 20 000 lieues sous les mers » que j’ai adoré lorsque j’étais enfant et que je relis de temps en temps avec plaisir… ce bouquin-ci m’a fait le même effet… le microcosme du vaisseau spatial, la difficulté d’entente entre les caractères des personnages et la découverte d’un monde (imaginaire, certes, et qui date un peu – 2000 – mais c’est un roman)…

4-tres-bon

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s