Archives mensuelles : janvier 2017

Lumière du Monde / James Lee Burke

lumiere-du-monde-james-lee-burke

 

De retour avec sa famille et son ami Clete Purcel dans le sauvage Montana, Dave Robicheaux se laisse troubler par une succession d’événements déplaisants. C’est d’abord Alafair, sa fille, qui évite de peu un pseudo accident de chasse ; puis Gretchen, la fille de Clete, qui entre en conflit avec un flic local. Enfin, Alafair se persuade qu’elle est suivie, et croit reconnaître un visage familier : Asa Surette, assassin multirécidiviste qu’elle avait interviewé, prétendument décédé dans un accident de fourgon lors d’un transfert.
Est-il réellement mort ? Le doute s’installe, alors que des liens se dessinent entre plusieurs crimes sadiques et sexuels qui suggèrent qu’une présence véritablement maléfique hante ces paysages sublimes.

 

Comme je n’avais jamais lu de roman de James Lee Burke, j’ai commencé par le premier que j’ai trouvé, c’est-à-dire le dernier paru! C’est comme cela que je me suis aperçue que c’était le 20e d’une série avec le même personnage… Mais, comme j’avais celui-là, je l’ai lu et il m’a bien plu 🙂 pas un coup de coeur mais une bonne lecture : une écriture plutôt chouette avec des descriptions du pays tellement inspirantes qu’on a l’impression d’avoir vu des photos ; des personnages auxquels on s’attache ou qu’on déteste, c’est selon ; et une intrigue pas mal menée!

Comme j’ai tout fait à l’envers, je suis allée après voir ce que d’autres lecteurs disaient de ce bouquin… Apparemment certains ne l’avaient pas apprécié… bien sûr quand on a lu une vingtaine de romans du même auteur, ça lasse probablement mais pour moi qui découvrait ça m’a donné envie d’en lire une second 😉 

4-tres-bon

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Le livre des choses perdues / John Connolly

livre-le-livre-des-choses-perdues

« Car il y a en chaque enfant un adulte en devenir, et en chaque adulte l’enfant qu’il fut. »

Inconsolable depuis la mort de sa mère, David, 12 ans, se réfugie dans les livres pour fuir le remariage de son père et se consoler de la naissance de Georgie, son demi-frère. Un jour, il découvre un trou caché derrière des buissons, au fond du jardin, et se retrouve propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange et hostile peuplé de trolls, de sires loups, de créatures hybrides, mi-hommes mi-animaux, et d’autres personnages issus de ses lectures et de son imaginaire… Grâce à l’aide du Garde-Forestier et de Roland, un preux chevalier, il va, après bien des épreuves – combats, énigmes à résoudre… – rencontrer un vieux roi qui conserve ses secrets dans un volume mystérieux, « Le Livre des choses perdues »…

 

Un coup de coeur pour ce conte : la quête initiatique d’un jeune garçon dans un monde imaginaire à la fois tendre et cruel comme la vie. Tout cela raconté par John Connolly, l’homme à la plume magique…
Merci Mr. Connolly, de nous emmener dans vos mondes

Passionnément

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise (Irlande)

Les Âmes perdues de Dutch Island / John Connolly

9782258101067

Depuis quelques années, Marianne vit seule avec son fils à Dutch Island, petite île pittoresque de l’Etat du Maine. Elle a choisi cet endroit isolé pour échapper à son mari, Moloch, un criminel particulièrement violent et dépravé qui la maintenait sous sa coupe. Aujourd’hui Moloch croupit en prison. Du fond de sa cellule, il fait des rêves étranges auxquels il se sent lié. Il y est question de piraterie, de massacres et de pillages. Une histoire qui ressemble étrangement à celle des premiers colons de Dutch Island, autrefois appelée Sanctuary. Cette histoire, Joe Dupree, l’unique policier local, en est le dépositaire.
Apprécié de tous, Joe garde un statut particulier dans l’île. La faute à son regard, toujours triste, qui lui vaut le surnom de Melancholy Joe, et à sa stature de géant. Ces derniers temps, il a senti un changement dans l’île. Les anciens du village aussi. Il y a une recrudescence des événements singuliers dont Dutch Island a toujours été le théatre. Des apparitions de silhouettes à l’orée des bois. Une densification anormale de la végétation. Quelque chose est à l’oeuvre. L’orage se prépare.
A la faveur d’un transfert, Moloch s’échappe grâce à l’aide de complices. Dans sa tête résonne l’écho d’un cri : vengeance. Mais reste à savoir s’il en sera le bras armé ou la victime…

 

Un thriller sombre et inquiétant dont la majeure partie se passe sur une île étrange près des côtes du Maine…
Passionnant jusqu’au bout, je ne peux que recommander ce livre aux amateurs de Thriller!

4-tres-bon

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise (Irlande)

Les enfants de l’Atlantide / Bernard Simonay

simonay-les-enfants-de-latlantide1

La tribu de Jehn a été réduite en esclavage par une peuplade de démons. Sur les terres de Bretagne, soixante-cinq siècles avant notre ère, le jeune chasseur se lance dans un voyage extraordinaire, semé de périls et de révélations. Détenteur de puissants pouvoirs, il doit découvrir ses origines pour mener à bien sa quête. Que signifie cette tache en forme de trident qu’il porte sur l’épaule ? Aux portes de l’antique cité d’Yshtia, Jehn voit son destin basculer à jamais.

simonay-les-enfants-de-latlantide2

Au cours d’une transe hypnotique, Jehn recouvre brutalement la mémoire: jadis, il fut Astyan le Titan – l’un des princes tout-puissants qui créèrent l’Atlantide. De brûlantes questions le hantent. Qu’est-il advenu de la civilisation fabuleuse qu’il a aidé à bâtir ? Qui étaient ses ennemis, les redoutables Serpents? Et où se cache Anéa, sa compagne de toujours?

simonay-les-enfants-de-latlantide3

Demi-dieu doté du pouvoir de réincarnation, Astyan refuse de croire à l’engloutissement de son royaume. Désormais, il n’a plus qu’un but : retrouver l’Atlantide et la belle Anéa qui régnait à ses côtés. Dans la cité de Leoness, il entreprend la construction d’un fabuleux navire. Mais il est loin de se douter des épreuves étranges et terribles qui l’attendent…

simonay-les-enfants-de-latlantide4

Astyan, le dernier des Titans, retrouve dans des ruines très anciennes un document qui lui révèle que ses frères ont été projetés dans un monde inconnu appelé Thanata, la Terre des Morts. Accompagné de la belle Pléionée, il entreprend alors un voyage extraordinaire qui le mène sur une planète inquiétante, où un mal redoutable ronge toute vie, où les forêts ont disparu et où les villes survivantes se replient inexorablement sur elles-mêmes. Au cours d’un périple fertile en rebondissements, il va percer peu à peu le terrible secret de ce monde effrayant, sur lequel plane cependant une lueur d’espoir dont les origines remontent à un passé légendaire et sacré..

4-tres-bon

 

J’ai beaucoup aimé Les enfants de l’Atlantide! J’attendais avec impatience le 5e volume que Bernard Simonay avait dans ses projets. Nous ne l’aurons hélas jamais puisque Bernard nous a quitté en cette funeste année 2016 qui a vu disparaître tant d’artistes… 

Bernard était un auteur dont j’appréciais l’écriture mais aussi les idées… Merci à lui pour tout ce qu’il nous a laissé… 

 

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française

Voeux pour 2017…

2017

Poster un commentaire

1 janvier 2017 · 22 h 13 min

L’enfant des neiges / Marie-Bernadette Dupuy

capture-decran-2017-01-01-a-22-00-25

Un soir glacé de l’Épiphanie 1916, dans le village de Val-Jalbert, au Lac-Saint-Jean, une des religieuses du couvent-école découvre un bébé d’un an, niché dans un ballot de fourrures. Les sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil viennent alors tout juste de prendre leur fonction d’enseignante, et celles-ci sont bien désemparées devant la fillette abandonnée, peut-être atteinte de la redoutable picote.

Val-Jalbert, bourgade ouvrière édifiée au pied de la chute de la rivière Ouiatchouan, abrite une population vaillante où rien ne manque. Gérée par la compagnie qui fabrique de la pâte de bois pour le marché mondial, la vie s’y écoule dans l’ordre et une moralité irréprochable.

L’enfant de la nuit bouleversera peu à peu l’existence des sœurs et de leurs voisins immédiats, les membres de la famille Marois, qui la prendront en charge. Mais d’où vient Marie-Hermine, aux yeux si bleus?

Pourquoi ses parents l’ont-elle déposée comme un fardeau encombrant à la porte du couvent-école? Dotée d’une voix exceptionnelle, au fil des années, l’orpheline deviendra celle que l’on appellera affectueusement « le rossignol des neiges », l’orgueil du village ouvrier pourtant condamné à l’abandon à cause de la fermeture de l’usine en 1927.

À cette occasion, les maisons se vident, les jardins sont abandonnés et les religieuses quittent le village, qui devient quasiment désert. Or, au cours de ces événements fortuits, le passé de Marie-Hermine refera surface, les jalousies écloront, comme l’amour d’un jeune métis, Toshan, rencontré lors d’un passage au bord du lac Saint-Jean.

 

Allez, je me suis décidée à essayer cette série de romans de Marie-Bernadette Dupuy que j’ai depuis bien longtemps dans ma PAL. Le premier : L’enfant des neiges… C’est une histoire prenante et on a vraiment envie de savoir la suite! Un peu trop romantique par moment, une écriture simple avec un peu trop de re-dites mais un vrai talent de romancière populaire et cela dans le meilleur sens du terme…
Il y a 6 volumes, à suivre… Je me suis prise au jeu…

Et voilà, finie la saga de Marie-Hermine et de sa famille…

J’ai bien aimé malgré quelques longueurs peu utiles! Le talent de conteuse de Marie-Bernadette Dupuy m’a emmenée dans un tourbillon d’aventures et d’amours compliquées avec, en prime, un zeste de paranormal – les pouvoirs de Kiona – et toujours omniprésent, le Québec et la belle région du lac Saint Jean.

S’il est vrai que les femmes de ce roman nous paraissent bien trop soumises et fragiles, il faut se reporter à ce temps – pas si ancien – où les hommes avaient le pouvoir et où, surtout au Canada, alors extrêmement catholique – le mode de vie patriarcal était la norme… Le monde a changé…

4-tres-bon

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française