Archives mensuelles : mars 2014

La Russie de Henri TROYAT

TROYAT - 1975Henri Troyat (né Lev Aslanovitch Tarassov : né à Moscou (Empire russe) le 1er novembre 1911, mort à Paris (France) le 2 mars 2007, est un écrivain français. Dans son livre de souvenirs Un si long chemin, paru en 1976, il confirme clairement l’origine arménienne de ses deux parents. (Wikipédia)

 

Tant que la Terre durera

Tant que la terre durera 1Tant que la terre durera 2Tant que la terre durera 3

1 – «Tu nous reviendras comme le Tcherkess qui a quitté sa famille et s’est lancé au galop vers la terre inconnue. […] Et puis, il y aura des danses pour toi. Et on tirera des coups de feu en ton honneur. Et tu seras plus grand et plus fort parce que tu auras osé mettre un pied devant l’autre…»

L’un est un enfant terrible de la steppe, fort et fier comme les hommes du Caucase ; l’autre, son cousin, est un séducteur et un pleutre. Tout les oppose et pourtant, Michel et Volodia vont bâtir une solide amitié à l’Académie de Moscou où ils font leurs études. Du moins jusqu’à l’arrivée de Tania. Alors, le bel avenir des deux hommes se mue soudain en une haine farouche que rien ne pourra apaiser. Pas même l’étrange révolution qui gronde et menace le trône du tsar Nicolas II.

2 – «Tout cela ne reviendra plus, songeait Tania. Plus jamais je ne retrouverai cette liberté inutile, et la maison de mes parents où on riait, et les lettres de Volodia et les discours de Michel qui me disait « vous » en inclinant la tête…»

Installée somptueusement à Moscou, Tania ne songe qu’à profiter de la vie. Michel, son époux, lui promet un avenir brillant, tandis que Volodia, son amant, est l’artisan de ses plaisirs secrets. Pourtant, Moscou est une poudrière. Chaque jour, la presse fait état de nouvelles désastreuses. La rébellion gronde parmi les ouvriers, pendant que les Japonais mènent une guerre acharnée contre les Cosaques.

Et des menaces plus personnelles encore pèsent sur Tania. À l’heure où la Russie s’embrase, son existence pourrait basculer d’un jour à l’autre…

3 – «Créés l’un pour l’autre, Tania et Volodia n’ont plus la force de se séparer. Ils étaient condamnés à une sorte de volupté funèbre. Seule la mort pouvait, semblait-il, délier le sortilège. La mort de qui ? De Tania, de Michel, de Volodia lui-même ?»

Mettant au monde son second fils, mais toujours obnubilée par l’amour illicite qui la lie à Volodia, Tania doute et ne supporte plus de voir Michel, son mari, dupe de celui qui fut son seul ami.

Par-dessus tout, de sanglants événements se trament ; dans Moscou, le peuple gronde d’une allégresse héroïque et prépare la révolution. Et depuis l’attentat de Sarajevo, un autre conflit imminent menace l’Europe tout entière…

Pris dans la tourmente de l’Histoire, chacun tente de conjurer le sort. Mais tous ne sont peut-être déjà plus que les jouets du destin.

Le sac et la cendre

Le sac et la cendre 1Le sac et la cendre 2

1 – La suite de Tant que la terre durera. Lorsqu’il découvre que Tania le trompe avec Volodia, Michel s’engage dans les hussards, pour lutter contre les bolcheviks. Tania se dévoue alors à ses deux garçons et aux blessés de la guerre révolutionnaire qui secoue la Russie.

2 – Le tsar est tombé, remplacé par les Soviets. Les combats font rage dans le moindre village. Mais cette fois, c’est la guerre civile entre partisans des Blancs et des Rouges. Au milieu de la tourmente, Akim et Nicolas ne servent pas la même cause mais connaissent le même désarroi.

Etrangers sur la terre

Etrangers sur la terre 1Etrangers sur la terre 2

1 – Fuyant une Russie à feu et à sang, Tania, Michel et leurs enfants se sont réfugiés à Paris. Ils sont les survivants hagards d’un passé disparu, les rescapés du naufrage de leur peuple. D’un exil pénible naîtront bien des épreuves. Les fantômes du passé rôdent encore dans les coeurs, autour de plaies ouvertes à jamais.

2 – Paris, 1930. De provisoire, l’exil de la famille Arapof est devenu définitif. Ainsi s’éteint doucement l’espérance de regagner la mère patrie. C’est au plus jeune d’entre eux, Boris, qu’il appartient de prouver que par-delà les nations, au plus fort de l’adversité, l’homme est toujours capable d’aimer et de construire, participant ainsi à un monde nouveau.

 

Peut-être la suite romanesque où Troyat a mis le plus de lui-même, de la vie d’exilés de ses parents… Chez eux partout… et nulle part : c’est le lot des émigrants, toujours, le passé revient…

Henri Troyat est français, arrivé en France à l’âge de 6 ans et y ayant fait toutes ses études , mais son enfance a été bercée des récits du pays perdu et, dans ces livres, il restitue tous ces souvenirs.

J’ai adoré !

passionement

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française