Archives mensuelles : février 2013

Cosmos / Carl SAGAN

« Quelque part, quelque chose d’incroyable attend d’être connu. » – Carl Sagan


COSMOS-1Je voudrais parler aujourd’hui d’un livre que je relis à peu près tous les 5 ou 6 ans, et qui, à chaque fois, m’apporte toujours autant. C’est grâce à ce livre que j’ai compris à la fois la toute petite place que nous occupons dans le cosmos et le miracle que représente l’éclosion de la vie et de l’intelligence sur Terre.

J’ai déjà parlé de Carl Sagan dans les pages de ce blog (voir : Un point bleu pâle).

Ce livre-ci m’a été une introduction à la connaissance. Il m’a ouvert les portes du cosmos…

C’est aussi le titre du livre : Cosmos de Carl Sagan.

Carl Sagan (09/10/1934, Brooklyn – 20/12/1996, Seattle) est un scientifique américain. Il est l’un des fondateurs de l’exobiologie.

Carl Sagan était professeur et directeur de laboratoire à l’Université Cornell et a contribué à la plupart des missions non habitées d’exploration spatiale du système solaire. Il eut l’idée d’apposer sur les sondes un message inaltérable et universel qui pourrait être compris par une intelligence extraterrestre.

« C’est un message d’amour, que nous lançons dans la profonde immensité. Il restera sans doute en grande partie indéchiffré, mais nous le transmettons cependant, parce qu’il est important d’essayer. » – Carl Sagan, à propos de Voyager.


COSMOS DVDIl a mis en place le programme SETI de recherche d’intelligence extraterrestre et réalisé pour la télévision la série de vulgarisation scientifique Cosmos, diffusée sur plusieurs continents, et dans laquelle il développe, entre autres, un calendrier cosmique.

Ce livre et ces films, accessibles à tous, expliquent l’essentiel des sciences : astronomie, biologie, évolution… le tout présenté de façon magistrale par Carl Sagan.

Les chapitres du livre représentent chacun un des épisodes de la série TV. Ces films sont aussi, pour moi, un excellent souvenir.

Et ce livre et ces films sont un message d’amour aussi pour la Terre et d’espoir en l’Humanité.

Carl_Sagan_Planetary_Society

 

Merci M. Sagan

a_la_folie

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

Un auteur : Catherine L. MOORE

Catherine_Lucille_MooreCatherine Lucille Moore est née en 1911 à Indianapolis. « Shambleau », sa première nouvelle de science-fiction, est publiée dans le magazine Weird Tales en 1933. Un an plus tard paraît le premier texte mettant en scène Jirel de Joiry. En 1940, C. L. Moore se marie avec Henry Kuttner, auteur de science-fiction et admirateur de ses écrits. La plupart des œuvres qu’elle publie par la suite, sous divers pseudonymes, naissent de leur collaboration. Elle a quitté ce monde à Hollywood en 1987.

 

Shambleau (nouvelles mettant en scène Northwest Smith, profession : aventurier…)
réédité dans la collection Folio SF sous le titre « Les aventures de Northwest Smith »

MOORE SHAMBLEAUD’étranges légendes courent l’espace. Des hommes, à la peau tannée par la brûlure de mille soleils, se les répètent en chuchotant, l’esprit rempli de terreur.

Un jour, au détour du marché de Lakkmanda, Northwest Smith, l’archétype de l’aventurier spatial, mercenaire romantique aux amours non humaines, se dresse seul contre une foule hostile. A ses pieds s’est réfugiée une pitoyable créature, tout à la fois femme et animal…

Et Northwest sera confronté avec le mythe le plus fascinant et le plus redoutable que l’homme ait jamais rapporté du fond du cosmos : une Shambleau…

Contient :
 Shambleau (Shambleau, 1933)
Songe vermeil (Scarlet Dream, 1934)
L’Arbre de vie (The Tree of Life, 1936)
La Soif noire (Black Thirst, 1934)
Paradis perdu (Lost Paradise, 1936)
La Poussière des dieux (Dust of Gods, 1934)
Julhi (Julhi, 1935)
Le Dieu gris (The Cold Gray God, 1935)
Yvala (Yvala, 1935)

a_la_folie

 

 

Magie et merveilles
Casterman, 1982
(A trouver d’occasion, n’a pas été réédité, hélas)

MOORE MAGIES MERVEILLESCatherine L. Moore est une figure marquante de la science-fiction américaine de l’âge d’or. Elle débuta en 1933, à l’âge de 22 ans, avec un coup d’éclat : Shambleau, une histoire de terreur sur toile de fond SF qui devait rester dans les annales. Dans les années qui suivirent, elle développa ce talent singulier qui est sa marque : sens épique, aperçus cosmiques vertigineux, fracas des images, ivresse de l’absolu, don de faire naître la poésie de l’horreur et de matérialiser l’indicible. Ses œuvres les plus connues sont deux cycles de nouvelles : la saga de Northwest Smith, l’aventurier de l’espace et celle de Jirel de Joiry, la châtelaine barbare. Deux épopées flamboyantes qui transportent le lecteur dans des mondes vraiment « autres ». Mais elle a aussi écrit d’autres nouvelles n’appartenant pas à ces deux cycles et restées jusqu’à présent inconnues du public français. C’est un choix de six de ces nouvelles que présente cette anthologie : six nouvelles publiées originellement entre 1933 et 1950, et qui toutes témoignent à un très haut degré de l’art inimitable de Catherine L. Moore.

Contient :
Préface de Alain DORÉMIEUX
L’Illusion lumineuse
Plus puissants que les dieux
Le Fruit de la connaissance
La Porte du temps
Le Code
L’Héritier présomptif

a_la_folie

 

 

 

Jirel de Joiry
réédité dans la collection Folio SF sous le même titre

MOORE JIREL JOIRYJirel est une jeune amazone rousse, éprise de voyages occultes et qui trouve son accomplissement dans le fracas des armes et l’éclaboussement du sang. Elle vit au château de Joiry, en France, au Moyen Age, et mène, en solitaire, une vie guerrière. Lorsque débutent les aventures de Jirel, le Sire Guillaume est parvenu à forcer les défenses de Joiry et s’est emparé de la châtelaine, décidé à lui faire partager sa couche. Jirel n’hésite pas alors à évoquer des puissances innommables pour s’engager dans un autre univers, afin d’en ramener l’arme qui lui permettra de vaincre Guillaume. C’est au cours d’une de ces incursions dans l’outre-espace qu’elle rencontre Northwest Smith, le héros de Shambleau. Quelle étrange flamme pourra jaillir entre ces deux êtres si différents, l’astronaute venu du futur et la belle et féroce Jirel de Joiry ?

passionement

 

 

 

J’aime beaucoup le style flamboyant et indémodable de Catherine L. Moore. Comme elle ne décrit aucune technologie, ses nouvelles ont le charme des légendes racontées au coin du feu lors des longues soirées d’hiver. Le temps s’arrête et on est entre passé et futur, entre Jirel et Smith… Il était, il est, il sera une fois… 😉

Poster un commentaire

Classé dans Littérature américaine (USA)

La planète des ouragans / Serge BRUSSOLO

BRUSSOLO PLANETE OURAGANS

1 : Rempart des naufrageurs

2 : La petite fille et le doberman

3 : Naufrage sur une chaise électrique

 

« Le vent se leva au moment même où l’astronef posait son train d’atterrissage sur la piste bétonnée de l’aéroport. À l’instant précis où les grosses ventouses métalliques mon­tées sur vérin entraient en contact avec le sol – agrandissant le réseau de lézardes sillonnant l’aire de stationnement – , le souffle déferla sur les bâtiments, fouettant les lignes sans grâce d’une architecture presque uniquement composée de dômes joufflus percés de meurtrières. »

Sur la planète Santal souffle un ouragan permanent qui arrache les cheveux, scalpe les forêts et aspire les cercueils hors du sol. Un vent râpeux comme du papier de verre, qui fond sur les hommes pour les écorcher vifs. Souffle divin ou démoniaque ? Nul ne le sait, pas même les sectes fanatiques et meurtrières qui prolifèrent sur ce monde infernal, tentant d’imposer leurs croyances barbares…

Planet Opera empreint d’une poésie ténébreuse et chaotique, pour la première fois publié en un seul volume, le cycle des Ouragans vous invite à un voyage sans retour dans l’imaginaire halluciné de Serge Brussolo.

 

Une trilogie reprise en un seul volume dans cet « univers halluciné » de Brussolo. Un de ses meilleurs romans selon moi, où il atteint le lyrisme de l’épopée de Dan Simmons et la finesse de description d’univers de Frank Herbert. Je regrette que Brussolo ait plus ou moins abandonné la SF  pour se tourner vers le thriller ou le roman pour ados… C’est dans la SF qu’il donne vraiment sa mesure !

a_la_folie

Poster un commentaire

Classé dans Littérature française