Archives mensuelles : novembre 2012

Le Seigneur des Anneaux / J.R.R. TOLKIEN (Le livre & le film)

 

Aux temps reculés qu’évoque le récit, la Terre est peuplée d’innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l’Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l’Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l’Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d’un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C’est pourquoi Sauron s’est juré de reconquérir l’Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

 

Alors que va sortir dans nos cinémas « Le Hobbit »de Peter Jackson, c’est peut-être le moment de publier un petit article sur « Le seigneur des Anneaux ». Lorsque je l’ai écrit, vers 2005, après avoir vu les trois films, je venais de relire le livre. Voici mon texte comme je l’ai écrit à cette époque :

En général, les films qu’on fait d’après un livre que j’ai lu ne me plaisent pas ! C’est normal, j’ai imaginé les personnages d’après ma perception de la description de l’auteur et ce n’est pas nécessairement celle du réalisateur  d’un film…

Je fais une exception pour « Le Seigneur des Anneaux » que j’ai trouvé extraordinaire !

La Terre du Milieu est presque devenue réalité dans les trois somptueux films de Peter Jackson (à voir en version longue). Les personnages sont, d’après beaucoup de spectateurs (y compris moi !), tout à fait conformes à l’image que l’on s’en fait, les décors et les costumes sont magnifiques et les paysages extraordinaires.

Le réalisateur, Peter Jackson, est Néo-Zélandais et les films ont été tournés en Nouvelle-Zélande. Chaque site a fait l’objet d’une recherche très poussée afin de se rapprocher au mieux du pays imaginé par Tolkien. Pendant trois ans, les acteurs et l’équipe de tournage ont vécu en Terre du Milieu. Les décors et les costumes ont été peaufinés pour correspondre exactement aux descriptions du livre.

Mais le plus intéressant est que l’esprit du livre est dans le film : « Le Seigneur des Anneaux » est un livre construit comme une légende ou un conte. La lutte entre le bien et le mal, la quête des héros, les épreuves successives nous tiennent en haleine tout au long des trois fois trois heures. L’espoir, presque la certitude, que tout finira bien est en filigrane du récit.

La version longue est plus explicite, des scènes que je pense importantes ont été ajoutées ou plus exactement, n’ont pas été retranchées. Le coffret DVD contient également ce que les Américains appellent le « making off » : des images du tournage du film. Il est très intéressant de savoir pourquoi certains passages ont été déplacés ou simplement omis. Les effets cinématographiques ne sont pas les mêmes que les effets littéraires : le rythme d’un film doit comporter des parties plus « fortes » à intervalles réguliers. Certains passages, par exemple la rencontre des Hobbits avec Tom Bombadil, n’ont pas une grande importance sur le déroulement de l’histoire de l’Anneau et auraient pris beaucoup de temps dans le film déjà très long.

A voir donc, et à lire avec le plus grand plaisir !

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature anglaise